Brèves
Fils d'info
Définitions
Accueil/Les Dossiers/Alice au pays du cinéma
REMERCIEMENTS 08/11/2005 - Lu 1819 fois
Remerciements aux historiens, écrivains et réalisateur/trice


Je tiens à remercier en son nom toute personne et association dans le monde qui permette par tous les moyens de faire connaître son œuvre,  l’association Musidora,  Nicole-Lise Bernheim "écivaine et réalisatrice", Jacky Buet  "Festival international des Films de Femmes de Créteil", Victor Bachy, le F.F.F.de Guadeloupe  ...L'image « http://aliceguy.free.fr/accueil/bibliotheque/collec6.gif » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Dès 1896 Alice Guy-Blaché pose son regard sur la société qui l’entoure et nous transmet via la pellicule des films sur la vie et les mœurs  de 1896 "La fée aux choux" à "Ternish réputation" 1920.

A ce titre, son œuvre est une référence, pourquoi n'est-il pas au patrimoine mondial de l’U.N.E.S.C.O. pour nôtre mémoire collective, pendant près de 25 ans Alice Guy-Blaché développe via la pellicule une vision féminine sur la société d'hier en ce début du 20ième siècle.

En Europe, Anne Hoffman-Uddgren prend le relais et réalise "Stockholmfreestelser" (Les tentations de Stockholm).

 Aux U.S.A., Loïs Weber réalise "Hypocrites" 1914...

En France, Germaine Dulac réalise "les sœurs ennemies" 1915

Première d’une grande lignée de réalisatrices, Alice Guy Blache-Bolton reçoit la Légion d’honneur dans les locaux de la S.A.C.D. des mains de son président Mr Bernard en 1957.

Merci de votre attention ce site attend que vous le fassiez connaître et que nos informations circulent et ce propagent auprès de vos amis, contacts, associations, festivals…

Merci pour l’aide que pourrez  apporter.

Thierry Peeters