Brèves
Fils d'info
Définitions
Accueil/Les Dossiers/Alice au pays du cinéma
PRODUCTRICE 25/11/2005 - Lu 1913 fois
RODUCTION SOLAX


1910 - Alice Guy crée la Solax Company et commence sa production dans les studios Gaumont à Flushing N.W.
Son premier film en tant que productrice et réalisatrice s'intitule "A child's sacrifice", en France ce film est distribué  par la Gaumont sous le titre "Le sacrifice d'une enfant".

L'aboutissement de ce projet ne plait guère à la Gaumont société-mère basée à Paris, (France). Léon Gaumont trouve celà déloyal de la part de son ex-directrice des théâtres et prise de vues, il lui en tiens personnellement rigueur jusqu 'à son décés et demande à son directeur Herbert Blache-Bolton, le mari d'Alice Guy de pallier à ce problème  Loïs Weber est scénariste, elle devient pour la Gaumont la première Amèricaine réalisatrice. 14 ans aprés Alice Guy

1911, Alice Guy prend son envol, et son indépendance, elle fait construire avec ses propres deniers, les studios SOLAX à Fort-Lee dans le N.J, la Mecque du cinéma de l'époque.  Elle crée et dirige une compagnie d’acteurs "La Solax-Stock", dirige les plus grandes stars de l'époque du muet, fait jouer la comédie aux "Girls des Ziegfeld Follies", aux soldats de "l’armée Américaine", Elle s'assoie sur la chaise eléctrique est tourne dans la prison de Sing-Sing. Alice Guy fait dans le sentationnel avec des animaux chevaux, éléphants, tigre, des rats dans "Dick Whittington and his cat" 1913 (Dick Whittington et son chat) , elle filme deux cents rats et fait exploser un bateau avec de la poudre.

A cette époque elle réalise jusqu\'à dix courts métrages et un long métrage par mois, dans tous les genres : anticipation, comique, drame, fantastique, opéra, polar, western etc...

La presse américaine est enthousiaste

Les Blache-Bolton (Herbert et Alice Guy) fondent alors "La Blaché Features" parallèlement à la "Solax", puis fusionnent ces deux sociétés pour créer "La U.S.Amusement Corporation" en 1914. Ils participent à la création des 3P "Popular Plays and Players" en 1917. Après un imbroglio juridico-financier, les studios de Fort-Lee sont vendus.

Pendant la grande Guerre de 1914/1918 et pour l'effort de la patrie, le cinéma s’expatrie vers 1916 à Hollywood suivent Herbert et Alice Blache-Bolton . Le couple se sépare. Alice à Hollywood revient à ses premières amours, la réalisation pour des maisons de productions telles que "Pathé Players", "Perret pictures" et "Métro-Pictures" entre autres. Herbert lui termine sa carrière pour "La Métro-Pictures" et comme directeur pour "Universal" son dernier film "Burning the wind"en 1928.